Penser et représenter le(s) « commun(s) » dans la littérature, la philosophie et la société britannique (XVIe-XIXe)

A l'heure du Brexit et dans un contexte où il nous paraît plus que jamais important de construire de nouveaux ponts entre les deux rives de la Manche, ce colloque, organisé en concertation avec des collègues de l'université de Portsmouth, se propose d'explorer l'inscription de l'idée du “commun” dans la société, la philosophie et la littérature britanniques du XVIe au XIXe siècles.

Si les “Commons Studies” se sont récemment développées, les travaux sur le sujet tendent à privilégier les aspects politico-juridiques contemporains, au détriment d'une réflexion de plus long cours et de la dimension esthétique ou sensible de la question. Au sein d'un cadre chronologique élargi, nous étudierons comment cette notion fut non seulement pensée dans la philosophie et la société britanniques, mais également représentée dans la littérature et les arts visuels depuis More et Shakespeare jusqu'à Wordsworth et Dickens, en passant par ces deux temps forts que constituent la question des enclosures et les révolutions anglaises du XVIIe siècle.

___________

Organisateurs : Mickaël Popelard et Jeremy Elprin

Personnes connectées : 1